Retour

Publications

21/09/2021
Market Insight par Daryl Liew - Neutralité carbone : l'objectif de la Chine d’ici 2030 et 2060

Le président Xi Jinping a surpris le monde entier en septembre l’année dernière lorsqu'il a déclaré que la Chine s'engageait à faire baisser ses émissions de carbone d'ici 2030 et à atteindre la neutralité carbone d'ici 2060. Il s'agit d'une avancée significative dans l'initiative mondiale de lutte contre le changement climatique, car la Chine est le plus grand émetteur de carbone au monde, représentant 20 % des émissions mondiales annuelles.

Si l'objectif de diminuer les émissions de carbone d’ici 2030 est ambitieux mais réalisable, l'objectif de neutralité carbone d’ici 2060 semble être une mission gigantesque. La raison en est que le niveau de carbone de la Chine atteindra probablement un seuil bien plus élevé que celui des autres régions - près du double de celui des États-Unis et deux fois et demie celui de l'Europe. Afin de réduire les émissions de carbone d'une telle ampleur, il faudra non seulement investir massivement dans les énergies vertes, mais aussi modifier radicalement le modèle économique qui a fait le succès de la Chine.

Abandon du charbon

L'une des principales stratégies consiste à modifier le bouquet énergétique de la Chine, en abandonnant les combustibles fossiles polluants comme le charbon au profit de sources plus propres comme l'énergie éolienne, solaire, hydroélectrique et nucléaire. Le charbon, l'un des combustibles fossiles les moins chers, reste la principale matière première utilisée pour la production d'énergie en Chine, même si sa proportion est passée de près de 80 % de la production d'électricité il y a dix ans à environ 60 % aujourd'hui, les sources non fossiles constituant désormais 10 %. L'Agence internationale de l'énergie estime que la Chine brûle environ 3,9 milliards de tonnes métriques de charbon par an, soit plus de quatre fois plus que le deuxième plus gros consommateur de charbon. 

La Chine doit manifestement en faire plus. En avril, le président Xi s'est engagé à ce que la consommation de charbon en Chine atteigne un plafond d'ici 2025 et diminue par la suite. Les critiques soulignent toutefois que, malgré cet engagement, la Chine continue de construire de nouvelles centrales à charbon. Si l'on peut affirmer que les centrales à charbon les plus récentes sont plus efficaces et émettent moins de carbone par unité d'énergie produite, c'est aussi le signe qu'il est difficile pour la Chine de se séparer complètement du charbon. 

Publications relatives

QUARTERLY COMPASS
Perspectives d'investissement
Issued on a quarterly basis by our Investment team, the Quarterly Compass provides global macro, equities, fixed income, forex and...
REYL-in-the-news
Actualités
Pour l’édition de septembre 2021 du magazine SPHERE, Thomas Fontaine, Associé et Responsable d’Entrepreneur & Family Office...